Résidence à venir: Jeanne Simone

La compagnie expérimentera de nouvelles méthodes d’immersion dans le quartier du 26 février au 2 mars. Ainsi, 8 particuliers inviteront 8 soli dans leur salon. Nous sommes en cours de recrutement, et sommes à votre écoute. D’autre part la compagnie présentera son spectacle Mademoiselle le 21 avril à La Rochelle, lors d’un second temps de résidence, et nous vous tiendrons informé.e.s. Sensibles Quartiers: Une composition de groupe, de marches, de mémoires, de relations vibrantes entre des lieux et des corps. Jeanne Simone explore une dramaturgie des corps en relation aux espaces, ceux de nos quotidiens. L’attention aux lieux et à leurs usages nourrit notre réflexion et notre écriture chorégraphique et sonore. Nous nous attachons à traverser à la fois l’intime et

Lire la suite

Résidence à venir: Sainte Dérivée des Trottoirs

 Le CNAREP Sur le pont et le  Centre Intermondes accueillent en résidence du 12 au 24 février Azad Production, Vladimir Delva, Alice Leclerc et Astrid Durocher, après de premières expérimentations avec la FAI-AR. Cette résidence ne donnera pas lieu à une Sortie sur le pont, mais nous devrions les retrouver bientôt, dans la rue ou Sur le pont. Sainte Dérivée des Trottoirs spectacle ultra-marin pour rivages poétiques Une plaidoirie en prose pour les laissés pour compte, une allégorie d’Haïti. L’expression d’un imaginaire caribéen en route vers le sixième continent. C’est l’histoire d’une femme qui se dite sainte. Prostituée souveraine de nos trottoirs, grande prêtresse des cultes lointains, ou femme-déchet elle nous invite à la suivre jusqu’au royaume de ses dérives. Avec un discours

Lire la suite

Résidence à venir: L’Homme Debout

Le CNAREP Sur le pont accueille L’Homme Debout pour une seconde étape de résidence sur le pont du 6 au 17 février pour sa prochaine création. A venir, nous devrions suivre ce Ruban Rouge en plusieurs lieux de la Communauté d’agglomération de La Rochelle en juin. Le Ruban Rouge:  Ainsi va le monde de l’enfant blessé : face à la mort, il conserve un lambeau de bonheur qui lui permet de dépasser l’atrocité du moment. Boris Cyrulnik Un jeune garçon marche seul dans la ville, il porte un sac en bandoulière. L’enfant est suivi par un long, par un très très long ruban rouge. On ne peut en distinguer l’origine, que l’on devine bien au-delà des frontières de la ville. Il se déploie dans les rues, les parcs et sur les places, partout ou passe le jeune garçon. Il

Lire la suite