ANNULÉ: ~Façade~ compagnie Bougrelas

Cette étape de résidence (23 au 29 mars) ne donnera pas lieu à une Sortie Sur le pont, mais la compagnie présentera son spectacle ~Ils étaient plusieurs fois~ samedi 21 mars à 16h30, départ résidence La Fayette, suivi à 18h…
Read More
ANNULÉ: ~Façade~ compagnie Bougrelas

ANNULÉ: Tony Clifton Circus, spectacle et résidence

Le projet LLRun est porté par Iacopo Fulgi et accueilli en résidence par le CNAREP Sur le pont du 30 mars au 4 avril. Sortie Sur le pont samedi 4 avril 17h départ place de l’Hôtel de VilleLa compagnie compte parmi les…
Read More
ANNULÉ: Tony Clifton Circus, spectacle et résidence

ANNULÉ: Bougrelas ~Ils étaient plusieurs fois~

La compagnie, de Bordeaux, est accueillie à Puilboreau en résidence de création du 23 au 29 mars. Cette première étape ne donnera pas lieu à une Sortie Sur le pont, mais la compagnie présentera une oeuvre de son répertoire, associée…
Read More
ANNULÉ: Bougrelas ~Ils étaient plusieurs fois~

ANNULÉ: La compagnie l’Établi, ~1518, l’épidémie~

La compagnie toulousaine l’Établi sera en résidence… Résidence La Fayette à La Rochelle du 10 au 20 mars pour travailler sur sa nouvelle création, inspirée d’un fait réel. Une actualité soutenue ponctuera sa présence, notez sur vos agendas: Jeudi 19…
Read More
ANNULÉ: La compagnie l’Établi, ~1518, l’épidémie~

  • Événements à venir
    Aucun évènement pour le moment.
  • La plaquette 2020
  • En vidéo
  • Édito

Bonjour à toutes et tous,

Comme la plupart des entreprises, nous sommes contraints de suspendre nos activités, au minimum pendant 15 jours.
 
Ainsi, sont annulé.e.s :
 
– la résidence actuelle sur Port-Neuf de la compagnie l’Etabli qui travaillait sur sa création « 1518, l’épidémie »…
– les deux sorties publiques prévues dans le cadre de cette résidence jeudi 19 et samedi 21 mars.
– la représentation par la compagnie Bougrelas de leur spectacle « Ils étaient plusieurs fois » ce même 21 mars, toujours à Port-Neuf.
– les rencontres co-organisées avec les Elles à La Rochelle et le CIDFF.
– la réalisation de la fresque de Möka au Gabut, en partenariat avec LORD.
– la résidence de la compagnie Bougrelas qui devait se tenir à Puilboreau fin mars pour préparer leur projet « Façade ».
– la présentation de « Mission Roosevelt » par la compagnie Tony Clifton le 28 mars.
– la résidence de cette même compagnie début avril pour la création « LL Run ».
– la projection de Cagnara TV sur « L’Art à La Rochelle » chez Hortense.
– la résidence de la compagnie Brasse Brouillon pour « Stars d’ici », toujours début avril.
 
– ainsi que toutes les rencontres, les répétitions ouvertes, les ateliers, les sorties publiques prévu-e-s jusqu’au 5 avril.
 
 
Nous vous informerons fin mars de l’évolution de la situation pour la suite du mois d’avril.
 
Bien sûr, notre souci principal est de pénaliser le moins possible le travail engagé avec ces artistes, 
et nous tenterons, autant que possible, de reporter au mieux toutes ces résidences, représentations, et autres rencontres.
 
Conscient.e.s des conséquences que cette situation produit et au regard de la fragilité du domaine des arts vivants, nous réfléchissons activement à des mesures solidaires pour les équipes artistiques que nous accompagnons. 
Quoiqu’il en soit, nous nous engageons d’ores et déjà à étudier chaque cas, et à faire en sorte qu’aucune compagnie initialement programmée dans cette période n’ait à supporter de pertes financières.
 
A partir de ce jour, l’équipe du CNAREP reste mobilisée.
Vous pouvez bien sûr nous joindre par téléphone ou courriel ces prochains temps. Toutes informations sur notre site : www.cnarsurlepont.fr
 
Et nous espérons vous informer dès que possible de la reprise de la saison !
 
Que ces temps de confinement forcé, à observer par civisme et solidarité, 
nous donnent l’occasion de parler à nos proches, nos voisins, même si c’est au téléphone, ou depuis le balcon,
et de lever la tête, de sourire au passant, d’adresser un affectueux salut à l’étranger qui vient, même de loin, en allant faire nos courses du jour.
Avec une pensée particulière pour celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour assurer les soins d’urgence et de première nécessité auprès de la population.
 
L’espace public doit rester un lieu de rencontres, de partages, pas seulement de circulation.
 
La guerre, elle, continue vraiment pour les Syriens, les Afghans, les Kurdes…, et pour les demandeurs d’asile, les déboutés du droit d’asile, les pauvres…
 
À très bientôt dans la rue !
 
Pour l’équipe du CNAREP,
Bruno de Beaufort
  • Retour en images