Du 1 au 5 mars – Résidence de création – Pic La Poule

Lieu de résidence : Salle Baillac – Ville de Puilboreau

Première période de résidence : 7 > 11 décembre

Deuxième période de résidence : 1 > 5 mars

Atelier de médiation – répétition commentée : Classe de CM2 / École Paul Doumer

ANNULÉ ~ Sortie Sur le Pont : Vendredi 5 mars à 18h – Place de la Mairie, Puilboreau

Sortie Professionnelle : Vendredi 5 mars à 16h – Salle Baillac (sur réservation : communication@cnarsurlepont.fr)

Mon cher Samuel, on a peut-être trouvé le titre

À partir de 12 ans, création 2021, 45 mn

Bonjour, je suis ravi de vous accueillir ici. Je me présente Clément Lucky, Président du fan club francophone de Samuel Beckett depuis maintenant 30 ans. Si vous le désirez, vous pouvez soutenir l’association en remplissant les bulletins d’adhésion ici présents… Ou vous pouvez directement acheter un ou plusieurs objets à l’effigie de Samuel Beckett, sauf… cette carotte, qui est la première carotte, utilisée pour la PREMIÈRE mondiale de « En entendant Godot ».

Équipe

Chorégraphe : Laurent Falguiéras
Interprètes : Laurent Falguiéras, Ingrid Strelkoff
Regards extérieurs artistiques : Bruno Clément, Denis Lavant
Photos : Vincent Curdy
Graphisme : Didier Gauduchon

Co-productions : CNAREP Sur le Pont, La Rochelle / La Lisière, Bruyères-le-Châtel / AFA du Cher

Soutiens : OARA dans le cadre des résidences « Hors Les Murs » / Région Nouvelle-Aquitaine / Département de la Vienne / Ville de Poitiers

La compagnie Pic La Poule

Fondée en 2001, la compagnie pose les jalons de son travail avec En attendant la nuit en référence à En attendant Godot. Depuis 2013, les propositions sont orientées vers l’espace public, sur une esthétique danse/théâtre très colorée (costumes et scénographie). Après Scène et Attention je vais éternuer, cette création mettra en scène Laurent Falguiéras et Ingrid Strelkoff.
Ce qui fait la particularité et l’originalité de la compagnie : une danse engagée où le mouvement est à l’honneur mais pas seulement. Il s’agit aussi depuis le début d’accepter, de dire l’absurdité et le sensible. De questionner la place du spectateur. Un va et vient permanent se fait entre le travail réalisé avec les amateurs et le travail réalisé en répétitions pour la création des spectacles. Le partage est au coeur même des créations, et une interrelation directe existe de fait entre le travail mené auprès des amateurs et le travail réalisé en studios.
Pic la Poule, ce serait donc deux artistes, unis autour de valeurs telles que la fidélité, le temps, l’exigence, le choix de défendre la danse « en mouvement » choix de départ et qui perdure encore ; qui se nourrissent l’un et l’autre de choses identiques malgré des personnalités et des désirs différents. Deux artistes qui croient à la richesse de l’échange, des points de vues, à la notion de travail en commun, au respect de l’imaginaire personnel.
Deux artistes qui affirment bien la même démarche :
Aujourd’hui que signifie le mouvement ? Qu’est-ce qu’un espace chorégraphique et ses limites ? Qu’ai-je à vous dire ? S’engager, oui, mais comment ?
Démarche qui prend parfois des accents esthétiques différents…

Créations : À qui mieux mieux (2002) / L’âne Haut (2006) / Perlimpinpin (2007) / Mutation(s) (2008) / Les Décharnés (2008) / Déjà vu (2010) / Ils m’ont laissé là (2011) / Juste après (2011) / Merci… (2012) / Scène (2013) / Je ne suis pas Jérôme Bel (2013) / Attention je vais éternuer (2016) / Les passagers (2019) / Surgir d’entre les murs (2020)

La compagnie Pic La Poule est soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Vienne et la Ville de Poitiers.

 

Plus d’infos sur la compagnie