Fêtes le Pont • Furtives • La baleine-cargo

"Furtives" La baleine-cargo

Dimanche 9 juin à 16h30 • Esplanade du Gabut, La Rochelle

Spectacle multifacette : théâtre, danse, chant…

Spectacle tout public dès 10 ans • 50 min • Création 2024

Un spectacle programmé dans le cadre du

Furtives

Un spectacle protéiforme, version pieuvre mimétique, aux multiples facettes : théâtre, danse, slam, chant polyphonique, chantsigne, street art. Trois femmes se glissent dans la ville pour y semer la révolte. Elles embarquent le public avec elles lors d’une insurrection poétique. Leur urgence, agir sur le monde.
Ensemble, elles décident de semer la révolte en se glissant dans les interstices de la ville. Leur arme : la poésie qu’elles proclament, slament, chantent, dansent et les slogans qu’elles laissent sur les murs de la ville. Leur difficulté : dépasser leurs peurs et s’accorder pour avancer ensemble. Leur force : le public qui avance avec elles.

Interprètes : Clémentine Bart (danseuse), Sylvie Péteilh ou Sylvie Dissa (comédiennes et chanteuses), Agathe Zimmer (comédienne et musicienne). Écriture texte et mise en scène : Françoise Guillaumond. Écriture Langue des Signes Française : Carlos Carreras. Chorégraphies : Clémentine Bart. Chansons et arrangements : Agathe Zimmer. Création musicale : Wilfried Hildebrandt. Production – Diffusion : Solenne Roche. Régie : Juliette Morin. Une compagnie basée à La Rochelle (17).

Se rendre au rendez-vous :

Pour venir, pensez aux mobilités douces ! Découvrez vos solutions de déplacements sur yelo.agglo-larochelle.fr

Arrêt : Porte Saint-Nicolas (Motte Rouge)

Station : Office de Tourisme

La baleine-cargo (La Rochelle – 17)

La baleine-cargo est une compagnie de théâtre qui choisit de travailler pour l’espace public. Elle a été créée à l’initiative de Françoise Guillaumond en janvier 2007 à La Rochelle. Françoise Guillaumond défend l’idée d’une écriture spécifique pour la rue. Chaque création interroge l’appropriation de l’espace public en variant les formes proposées.

Le projet de la compagnie : dire un état du monde, des êtres, en tenant compte de ces bouts d’humanité qui nous constituent tous ; travailler sur la mémoire intime collective, ce quelque chose qui nous ressemble et nous rassemble. Depuis 2015 ses spectacles sont engagés dans la lutte contre les discriminations et accessibles à toutes et tous, signé en LSF et audiodécrits. Françoise Guillaumond aime travailler avec des chorégraphes, des musiciens, des plasticiens et croiser les différentes formes d’expression artistique dans ses créations. La compagnie privilégie l’aventure humaine. Ainsi, chaque création donne lieu à des actions de médiations dans les crèches, écoles, collèges, lycées, universités, centres sociaux, prisons, hôpitaux, maisons de retraite, instituts médicaux… en fonction des projets de la compagnie.