Fêtes le Pont • Les Absents • L’Aurore

"Les Absents" L'Aurore

Dimanche 9 juin à 15h • Place des Coureauleurs, La Rochelle

Spectacle à géométrie variable

En coréalisation avec

Spectacle tout public dès 8 ans • 1h30 • Création 2023

Les Absents

Des vêtements égarés dans la ville, comme des habitant·e·s dont il ne reste que l’enveloppe vide. Un pantalon soigneusement plié sur un banc, des chaussures sans leurs occupant·e·s au milieu de la chaussée, une robe suspendue à un lampadaire… Des traces d’êtres qui auraient vécu ou seraient passés sur cette place, dans ce parc, à ce coin de rue. Se sont-ils évaporés ? Comment ont-ils disparu ? Et pourquoi ici, à cet endroit précisément ?
Les Absents est un spectacle déambulatoire et poétique à la poursuite de celles·ceux qui ne sont pas là. À partir d’un point de rendez-vous, une équipe de six comédien·ne·s conduit le public à travers un parcours dans une petite ville, un quartier. Au détour des rues, des scènes se jouent. Au départ ou à l’arrivée de ces scènes, il y a des vêtements.

Mise en scène, dramaturgie : François Dubois. Écriture : collective. Interprètes : François Dubois, Aurélie Ianutolo, Caroline Lemignard, Jean-Christophe Robert, Frédéric Vern, Zoé Coudougnan. Regard extérieur : Dalila Boitaud. Aide à la création marionnettes : Marion Bourdil. Production, tournée : Isabelle Vialard. Administration générale : Benjamin Lavigne. Une compagnie basée à La Réole (33).

Se rendre au rendez-vous :

Pour venir, pensez aux mobilités douces ! Découvrez vos solutions de déplacements sur yelo.agglo-larochelle.fr

Arrêt : Porte Saint-Nicolas (Motte Rouge)

Station : Office de Tourisme

L’Aurore (La Réole – 33)

Née d’un rêve de théâtre, la Compagnie l’Aurore s’est créée en 2001 autour d’un petit groupe d’amis avides de brûler les planches. De la complicité est née un bonheur de jouer, au présent, jouer avec son corps, avec sa voix, avec des marionnettes qui nous prolongent. Raconter, mais aussi inventer des histoires. Plaisir de la rencontre avec la musique et les musiciens. Envie de faire un théâtre qui soit une histoire de partage. Quitter les planches, éprouver les terrains susceptibles d’accueillir des publics nouveaux. Fidèle à un idéal de recherche et de partage, l’Aurore prend des formes, en emprunte à d’autres cultures, en invente sans doute aussi un peu. L’important, c’est l’élan, celui qui nous porte vers les autres. Et qui, nous l’espérons, donnera des rêves de théâtre, pour que d’autres aurores continuent de faire vivre un art qui, comme chaque jour nouveau, se lève toujours sur notre présent.