Le jardin : « Véhicule Du Commun » ? #2

« Les jardins sont des lieux d’échanges à distance … Importation de ce qu’on ramène de ses voyages : un peu de l’ailleurs au sein de l’ici pour créer du commun.« 

Vendredi 29 Juin 2018 « Urbaka » Limoges

Le jardin lieu de ressource, d’agrément, de repos, de rêverie solitaire ou partagée.

L’histoire du jardin commence avec les plus anciennes civilisations.
Il existe aujourd’hui une ressemblance étonnante entre les jardins antiques et ceux d’aujourd’hui, ne serait ce que dans la forme, l’utilisation et les types de plantes cultivées.
Le jardin est le témoin joyeux de nos voyages. Il constitue un livre ouvert sur la mixité et la diversité des cultures et les particularités de ces usages.
Il devient espace d’invention commune, de sociabilité (à l’image des jardins ouvriers de la fin du XIX° siècle). Ses fonctions débordent sur l’espace public par du fleurissement participatif en pied de mur et par le développement d’espaces nourriciers : les incroyables comestibles.
La dimension artistique et festive remplace peu à peu la fonction première de production de légumes. Cependant le jardin est certainement aujourd’hui un des espaces les mieux à mêmes pour un collectif d’« acteurs« de partager la même intention. Le Lieu du Commun ? 

Le Grand Témoin

Jardin de l’Évêché (Jardin municipal depuis 1910)

De 5 hectares, il a à cœur d’être un lieu d’observation et d’invitation. Sa grande esplanade en surplomb de la Vienne constitue une métaphore d’ouverture sur le monde. Il garde en son sein tous les respirations, émotions : tendez l’oreille il vous raconte le chant des Coquelicots

Une invitation pour chaque participant à représenter le jardin porteur de « Commun« .