Les Philosophes barbares ~ La Recomposition des Mondes

La Recomposition des Mondes

Tout public à partir de 12 ans, création 2022, 1h10

Des politiciens qui cherchent désespé­rément à se débarrasser du pouvoir pour se concentrer sur leurs jardins partagés ; un CRS en plein burnout à qui l’on prescrit un séjour de repos à la ZAD ; des mésanges remontées comme des coucous et prêtes à en découdre ; et une équipe de journalistes qui tente, bon an mal an, de comprendre ce qui se passe.
Il semblerait bien que le monde entier soit en train de basculer vers un autre mode de pensée, vers une autre conception des choses ; il semblerait bien que les humains soient enfin sortis de leurs cavernes et qu’ils se soient aperçus qu’ils n’étaient pas les seuls à occuper la surface du globe, qu’ils cohabiteraient avec des formes multiples du Vivant.
À en croire les nombreuses manifestations qui fleurissent un peu partout, une (r)évolution est en cours. Reste à savoir ce sur quoi elle va déboucher…

Équipe

Mise en scène : Juliette Nivard
Auteur : Alessandro Pignocchi
Conseils dramaturgiques : Camille Khoury
Assistante mise en scène/Régie : Lucie Vieille-Marchiset
Comédien·ne·s-marionnettistes : Glenn Cloarec, Marion Le Gourrierec, Mélodie Pareau, Vincent Bacuzzi
Conception et construction marionnettes, objets et scénographie : Jo Smith
Costumes et scénographie : Paola-Céleste Heuer
Composition musicale : Stanislas Trabalon

© Eric Massua

Création du spectacle pour mai 2022 pour le Festival Graines de Rue (Bessines-sur-Gartempe)

Co-productions : Festival Graines de Rue (compagnie associée au Festival saison 20/21), Bessines-sur-Gartempe / Fabriques RéUniES : CNAREP Sur le Pont – La Rochelle, Musicalarue – Luxey, Lacaze aux sottises – Salies-de Béarn-Orion / Le Périscope, Nîmes / Festival MiMa, Mirepoix / Festival Marionnettissimo, Tournefeuille / L’Estive, Scène Nationale de Foix et de l’Ariège

Soutiens : L’UsinoTOPIE, Villemur-sur-Tarn / Bouillon Cube, Causse de la Selle / La Fabrique du Viala, Lanuéjols / Association Rudeboy Crew, Mont-Lozère & Goulet

La Recomposition des Mondes est librement inspirée des romans graphiques d’Alessandro Pignocchi

Compagnie Les Philosophes barbares

(Mirepoix – 09)

Depuis quelques années, le travail de la compagnie Les Philosophes barbares prend un axe résolument politique où le théâtre de mouvement et de marionnette est au service des sujets sociétaux.
Z. ça ira mieux demain (2018) traitait du transhumanisme. C’est pas (que) des salades (2020) questionne notre rapport à la terre et aux métiers de l’agriculture. La Recomposition des Mondes participe à l’impérieuse envie de désincarcérer les imaginaires et de créer, si ce n’est de nouvelles « mythologies », tout du moins de nouveaux récits. Car il s’agit là pour eux d’un enjeu majeur : leur métier étant de raconter des histoires, ils souhaitent embrasser cette responsabilité. Dénoncer c’est bien, mais pourquoi ne seraient-ils pas eux-même force de proposition, à leur échelle et avec les moyens dont ils disposent. Car en effet, dans quelle mesure les récits de types orwelliens (ou autres) n’ont-ils pas contribuer à façonner la réalité dans laquelle nous vivons aujourd’hui ?
Née de leur rencontre au sein de l’École Internationale de Théâtre LASSAAD à Bruxelles en 2009, la compagnie se regroupe autour d’une approche scénique énergique et généreuse qui cultive sans détour un penchant pour le débordement absurde. Ils envisagent la scène et la rue comme une aire de jeu propice à émanciper toutes les envies, un lieu utopique d’expression libre à-même de repenser les enjeux socio-politiques de notre époque. Cette liberté affirmée de leur démarche artistique entre en concordance avec la volonté de s’affranchir d’une catégorie théâtrale qui les enfermerait. La compagnie met en avant sa liberté d’exploration, privilégiant la spontanéité du travail de plateau où recherche scénique et croisement des influences donnent naissance à des spectacles hauts en singularité. « Nos spectacles en témoignent : nous pratiquons un théâtre visuel qui nous permet de combler notre envie de parler du monde qui nous entoure concrètement, matériellement même. Et surtout de susciter des émotions, au sens étymologique du terme – c’est à dire de mettre en mouvement – les choses et les gens, tout en racontant des histoires. »

Créations : Volatiles & Féculents (2012) / Nom d’une Pipe ? En êtes-vous sciure ?  (2014) / M. Jules, l’épopée stellaire (2014) / Une chair périssable (2016) / Z.ça ira mieux demain (2018) / C’est pas (que) des salades (2020)

Plus d’infos sur la compagnie