Résidence en commun·e du 2 au 7 mai – Avis de Tempête avec « La Promesse du Vide »

Résidence : 2 > 7 mai

Lieu de résidence : Puilboreau

Résidence de création en commun·e avec le soutien de la commune de Puilboreau dans le cadre des Transhumances littorales.

-> Un spectacle à retrouver dans la programmation des Transhumances littorales

Création 2023
Spectacle tout public
Durée : 52 min

Et si… ou le Paradoxe du Choix

Elles vont partir. Elles sont prêtes. Elles partent.
Cinq personnes, cinq solitudes en errance. C’est le départ.
Elles vont chacun quitter un lieu, un endroit, un être. Elles se retrouveront peut-être par hasard à un croisement de rue, sous un pont, sous un kiosque, dans un jardin, leur sac chargé d’histoires, à la main. Elles ne se connaissent pas mais sont habitées par un même mouvement.
C’est cet état intérieur que procure un départ qui donne le rythme, qui appelle à une éventuelle rencontre. Le vide qui nous submerge lorsque l’on part et que l’on va vers l’inconnu. Ce moment de suspension où tout est encore possible, faire demi-tour ou y aller pour de bon. On a le ventre noué. C’est un savant mélange entre une extrême excitation et une puissante mélancolie.
Elles ne se connaissent pas mais elles se reconnaîtront à travers leur fragilité, leur vulnérabilité, leur force de vie. Ce qu’elles partageront, c’est ce moment de vie et de vide. Le départ, le saut. À elles de construire une nouvelle page d’une histoire commune.
C’est sur et sous ce kiosque gigantesque fait de rouille et de bois, qu’elles vont nous raconter cet instant de vie qui les transformera à tout jamais.
Leur langage, leur mode d’expression : le cirque, le corps en suspension, la musique, les mots…

Équipe

Autrice, metteuse en scène, artiste de cirque : Louise Faure
Artistes de cirque, interprètes : Paula Paradiso, Bruno Lussier
Musiciens, compositeurs : Jean-Benoît Nison, Jocelyn Lecuyer
Accompagnement à l’écriture des paroles : Loïc Lantoine
Régisseur général, création lumière : Sylvain Colas
Régisseur son : Jeannick Launay
Conception et réalisation de la structure portique : Alain Kolpak
Costumière : Aurélie Jacob
Chargée d’administration et suivi de production : Cathy Maillet
Chargée de diffusion et de production : Fabienne Meurice

© Pierre Puech

Co-productions, soutiens, pré-achats : CNAREP Sur le Pont avec le soutien de la commune de Puilboreau /  les 3aiRes : La Palène – Rouillac, La Canopée – Ruffec, Les Carmes – La Rochefoucauld / La Boîte, Rochefort / L’Abbaye Royale, Celles-sur-Belle / CSC Le Pertuis, La Rochelle / CSC Le Colibri, La Couronne / École Nationale de Cirque, Châtellerault / La Grainerie – Fabrique des Arts du Cirque et de l’Itinérance, Balma / La Batoude – Centre des Arts du Cirque et de la Rue, Beauvais / Festival Passe ton bac d’abord, Créa – Saint-Georges-de-Didonne / Les Sarabandes, Rouillac / Festival Ah?, Parthenay / Festival Rue des étoiles, Biscarosse / Festival les Zendimanchés – Saint-Hilaire-de-Chaléons / Festival Malices et Merveilles, Beauvais / Les Déantibulations, Antibes / Festival Namur en Mai, Namur – Belgique

La Compagnie est conventionnée par le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine et le Conseil Départemental de la Charente-Maritime, subventionnée par la Ville de La Rochelle, soutenue par l’OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine et accompagnée par la DRAC Nouvelle-Aquitaine.

Avis de Tempête

(La Rochelle – 17)

Louise Faure, acrobate aérienne, voltigeuse et « enfant de la balle », continue d’écrire l’histoire familiale et revendique son appartenance au cirque de création, une façon de penser et d’inventer une nouvelle aventure artistique.
C’est par la création de partitions circassiennes, chorégraphiques et musicales que Louise Faure s’exprime, à travers des projets artistiques singuliers. Son travail reconnu et apprécié, tant par le public que par les professionnels, la pousse à imaginer toujours de nouvelles écritures, de nouveaux projets à la fois ambitieux et à taille humaine.
La complexité et la beauté de l’être humain dans notre monde contemporain sont les principaux axes de travail qu’elle décortique avec beaucoup de tendresse et de rigueur. C’est par l’écriture dramaturgique du corps circassien et la recherche musicale que Louise Faure nous transporte dans ses univers bien à elle. Sous chapiteau, dans la rue, dans les théâtres ou dans des lieux insolites, «son» cirque doit être, selon elle, une œuvre d’art faite et créée pour tous.
Sa démarche en tant qu’autrice, est de créer des spectacles où le cirque, l’expressivité du corps et la création musicale s’entremêlent et s’écrivent ensemble. Tout son travail s’articule autour du mouvement circassien où la justesse du geste résonne avec l’exigence d’une musicalité, pour créer une partition commune, empreinte d’émotion.
Dans toutes ses créations, elle cherche sans cesse à être juste entre le rapport à l’œuvre et le rapport au public. C’est ce que l’on voit, ce que l’on sent, ce que l’on ressent mais aussi ce que l’on ne voit pas qui nous transcende et nous transforme. C’est ce qui rend le spectacle vivant, sous toutes ses formes, si essentiel et tellement incontournable pour l’être humain.
Avec passion et conviction, Louise Faure va à la rencontre des gens et des territoires.

Créations : Estrellita (2013) / Au Crépuscule (2014) / Marguerite (2016) / Comme Un Vertige (2017) / Rituel (2020) / MATER ! (2021)

Plus d’infos sur la compagnie