Du 19 au 30 avril – Malaxe avec « à nos rivières »

Lieu de résidence : Lieu à confirmer

Période de résidence : 19 > 30 avril

Sortie Sur le Pont : Jeudi 28 avril // 18h30 // Lieu à confirmer

à nos rivières

Tout public, création 2022, 1h

Un groupe de sept femmes cheminent ensemble dans une procession de chants, de danses, de soins. Elles sont filles, mères, sœurs, amies, amantes, aimantes, compagnes, muses. Ce sont des créatures sanguines, fécondes, obscures, solaires, sensuelles et sauvages qui ont le pouvoir de vie et de mort. Puisant dans les profondeurs de leurs mythologies, elles se sont reliées à leurs puissances pour incarner leurs places. Laissez-vous guider dans une traversée subtile et sacrée d’une expérience intime et collective qui pourrait donner lieu à des transformations.

Équipe

Mise en espace, en corps et en soi : Emeline Guillaud
Les joueuses : Francesca Caselli,
Emi Sri Hartati Combet,
Maud Giboudeau,
Aurélie Delon,
Lou Montézin,
Emeline Guillaud,
Sacha Steurer
La cheffe de cœur et compositrice : Marie-Madeleine Martinet
Le créateur sonore : Grégory Cosenza
La créatrice textile : Johanne Bailly
La scénographe : Claudine Bertomeu
Le regard inclusif : Jules Beckman
Production : Laure Chassier

© Magda

Co-productions / Soutiens : CNAREPs : Sur le Pont – La Rochelle, Les Ateliers Frappaz – Villeurbanne, L’Usine – Tournefeuille-Toulouse / Pôle Nord, Fédération des arts de la rue et de l’espace public des Hauts-de-France / Le Plancher des Chèvres, Aups / La Ferme de la Colle, Gréoux-les-Bains / Mutte Cultural / Superstrat, Bonnet-le-Château / ARSUD – Plateaux solidaires / DRAC PACA Aide à la résodence / Ville de Marseille

Malaxe

(Marseille – 13)

Malaxe est fondée en juillet 2011. Ouverte au mélange et à la rencontre, cette compagnie est une matière à pétrir et à inventer.
Ayant un travail chorégraphique comme fondement, la compagnie a dans son essence le désir de se fondre, de se mêler avec d’autres langages, domaines, regards, et disciplines.
La compagnie affirme un travail de recherche pour l’espace public. Elle fabrique des formes pluridisciplinaires avec une attention particulière pour les espaces qu’elle investit en s’appuyant sur leurs aspérités, leurs possibles et leurs places sans la ville. La compagnie travaille dans un rapport physique et sensible au vivant, elle aime mettre en vibration les corps et leurs environnements. Elle est sensible aux notions de gravité, de poids, et cherche à habiter les lieux pour ce qu’ils proposent, et pourquoi pas, en modifier leur perception. La compagnie tente de développer une relation spécifique dans la rencontre et l’interaction avec les publics, les spectateurs, les habitants et les espaces afin d’étendre ses propres contours. Malaxe ne prétend pas faire du nouveau, mais s’autorise à être, dans une expérience sensible et intuitive.

Créations : Limite de discrétion (2011) / Mole (2013) / Soumis aux lois (2015) / Entr(EUX) (2016) / Essai dansé et Moelleux (2017) / Hauteurs d’homme (2018)

Plus d’infos sur la compagnie