CHAAR 2022-2023

2022 - 2023

La CHAAR effectue sa quatrième rentrée en 2022 avec un groupe de 14 élèves : 8 élèves de troisième et 6 élèves de quatrième.
Comme les années précédentes, les élèves bénéficieront de 3h d’arts de la rue chaque semaine. Une heure de découverte culturelle avec leur professeure de français, Mme Alberty, et surtout deux heures de pratique artistique. Ces heures de pratique seront alternativement menées par deux artistes professionnel·le·s du territoire : François Delime (Cie Autour de Peter) et Julie Fache (Cie J’ai vu Louisa).

Cette année, les élèves vont travailler sur les corps sonores et les corps silencieux, univers artistiques développés par leurs intervenants. Avec François Delime, les élèves exploreront la criée, à travers la performance, spontanée et sonore. Avec Julie Fache, chaque élève construira sa marionnette à corps porté pour pratiquer ensuite sa manipulation, ainsi que sa présence silencieuse, poétique. Ces deux aspects distincts des arts de la rue inciteront les élèves à développer leur expression, à travers la performance mais aussi par leur présence dans l’espace public alliant parole et gestuelle.

Tout au long de l’année, et en complément de cet apprentissage, le CNAREP Sur le Pont proposera aux élèves des rencontres, ateliers et spectacles avec les compagnies accueillies en résidence de création lors de sa saison.

La Belle Harangue

Pour la deuxième année consécutive, la CHAAR participe à La Belle Harangue, Fête de l’écriture et de la parole, manifestation à l’échelle nationale qui se déroule à partir du 23 septembre.
 
Sur le thème « Maintenant… ? », les élèves proposeront deux harangues, respectivement à l’automne et au printemps, avec les deux univers travaillés cette année : le corps sonore et le corps silencieux.

Seul établissement à participer à cette manifestation dans la Charente-Maritime, les élèves ont effectué leur première harangue à Châtelaillon-Plage, rue du Marché, le mardi 27 septembre à 16h30.
Les premiers ateliers de pratique ont donc été mobilisés pour cette opération : les élèves ont écrit leur harangue, ont travaillé avec Mme Alberty le texte, et avec François Delime la criée, la présence dans l’espace publique ainsi que la performance.
Ce projet constitue une belle entrée en matière pour les élèves qui vont pouvoir, dès le premier mois de cours, pratiquer concrètement les arts de la rue avec une convocation publique ; l’occasion également de fédérer le groupe et pour chacun, de s’exprimer.